Carnets de voyage

Publié le par Nziem

En 1952, deux jeunes Argentins, Alberto Granado et Ernesto Guevara, partent à la découverte de l'Amérique latine. Ils débutent leur périple sur une vieille moto baptisée "La Puissante".
La confrontation avec la réalité sociale et politique des différents pays visités altère la perception que les deux amis ont du continent. Cette expérience éveillera de nouvelles vocations associées à un désir de justice sociale.
Un film magnifique ! Une mise en scène de qualité, des paysages splendides, des acteurs talentueux rendent ce film attrayant. Mais le mérite du film va plus loin que ça ; l'histoire de ces deux idéalistes qui décident de sortir de leur milieu bourgeois aisé afin d'aller découvrir le monde est émouvante. Plus qu'un voyage à travers les pays, c'est un voyage à la rencontre des gens, des "vrais" gens ; un voyage initiatique qui donne lieu à des bons moment, des peines et surtout de la révolte qui va être pour Ernesto Guevara une révélation. Le Che n'est pas né révoltionnaire il le devient. Voilà un message qui m'a beaucoup plu.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Ah oui alors, il était bien celui là...
Répondre
M
J'avais été très sensible à ce film... j'étais restée un moment sans bouger et sans rien dire à la fin... beaucoup touchée !
Répondre
A
aah je voulais le voir celui-ci...dvd powaaa et vite!
Répondre
N
je l'ai loué, il est sorti en dvd
C
Je ne connaissais pas mais tu me donnes envie de le voir!
et le coquillage? ;)
Répondre
N
le coquillage j'ai essayé de le prendre en photo.. y avait pas de lumière il est tout moche.. je vais retenter demain