Marie Antoinette

Publié le par Nziem

Note : J'en ai rêvé, Clo me l'a dessiné... et avec un truc pareil... moi je m'en vais prendre le large !

 

Evocation de la vie de la reine d'origine autrichienne, épouse mal-aimée de Louis XVI, guillotinée en 1793.
Au sortir de l'adolescence, une jeune fille découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité.
Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose.
Elle s'évade dans l'ivresse de la fête et les plaisirs des sens pour réinventer un monde à elle.

Après Virgin Suicides et Lost in translation, ce dernier film de Sofia Coppola n'est pas mon préféré, mais c'est quand même un pur moment de bonheur. Le moins du film est sûrement lié au cadre : Versailles, la vie de château tout ça.. c'est pas trop mon truc. Mais une fois de plus, c'est du ressenti, des émotions qui se dégagent des images de ce film. Le ridicule de la vie à Versailles à cette époque est bien mis en avant, et l'ennui de Marie Antoinette est tout à fait compréhensible. Pas besoin de long discours ; un regard, un sourire, une larme et on est auprès de la jeune fille, à partager ses émotions.

 

Commenter cet article

Moukmouk 13/06/2006 17:07

En somme, une bonne réalisation mais un mauvais sujet? moi je pense que c'est une commande...

Nziem 13/06/2006 19:13

pas forcément un mauvais sujet, mais un sujet qui, personnellement me parlait moins. Cela dit Sofia Copola tourne assez bien en dérision tout ce petit monde de la cour.