L'étrangère aux yeux bleus

Publié le par Nziem

De YOURI RYTKHEOU

Roman d'amour pour un peuple à jamais perdu, destin fascinant d'une scientifique rattrapée par sa passion, constat lucide et sans concession des absurdités de l'histoire, ce livre est avant tout celui d'un écrivain tchouktche aux prises avec sa mémoire...

En 1947, Anna Odintsova arrive à Ouelen, petit village au bord du détroit de Béring. Diplômée de l'université d'ethnographie, l'étudiante vient réaliser son rêve : vivre au coeur d'une tribu nomade de la toundra pour étudier ces gens "de l'intérieur" et finaliser ainsi sa thèse de doctorat. Par chance, elle rencontre dès son arrivée un jeune Tchouktche. Séduite, fascinée ou intéressée, elle l'épouse et part vivre avec lui au sein de sa tribu.

Sous le regard impressionné des nomades, Anna s'adapte très rapidement, accepte toutes leurs traditions, leurs règles et parfois même leur rudesse pour devenir l'égale des autres femmes. Plusieurs années passent, Anna, devenue vraie femme de la toundra, oublie ses projets carriéristes, son attachement à la civilisation, mais en 1949 l'histoire la rattrape, les envoyés de Staline persécutent les nomades et s'emploient à ce que la Tchoukotka devienne une région de collectivisation totale. Pour Anna et sa tribu la vie bascule dans la fuite...

Envoûtant, tragique, ce roman est un véritable plaidoyer spirituel, celui des derniers chamanistes.

En grande partie, ce roman se situe au sein de la tribu dans la toundra ; les paysages, les rites, les habitudes de vie sont si bien décrites que j'avais vraiment l'impression d'y être.  En tout cas d'apprendre quelque chose. Dans une autre partie du livre, on découvre également les atrocités dictées par le régime de Staline, même si ça ne reste pas l'essentiel de l'histoire, ça en fait aussi partie. Une excellente lecture.


Commenter cet article

maxime 29/09/2006 20:00

J'en ai entendu parler... Mais c'est tout!

Nziem 01/10/2006 11:28

entendu parler... en bien ?

Henri 28/09/2006 23:22

sI le x de veut serait bien gentil de fiche le camp, merci bien!

Nziem 29/09/2006 11:47

j'ai rien pu faire pour ton x... désolée

Henri 28/09/2006 23:18

Et pour répondre a ta question, a savoir:
Je suis contre la bourgeoisie aussi
Donc tu es communiste alors? ;-)
Moi je suis pour la liberté, si quelqu'un veux s'enrichir, tant mieux pour lui! Ce sont justement les communistes, qui sont les jumeaux hétérozygotes des fascistes, et qui sont incapables de s'enrichir eux mêmes, qui souhaitent leurs disparitions!
 

Nziem 29/09/2006 11:45

je suis contre le pouvoir quelqu'il soit... 
je ne suis d'aucun parti.. je suis seule au monde, je ferais un jour une révolution : toute seule :-(
et la liberté.. c'est quoi !??
si s'enrichir c'est au détriment de quelqu'un d'autre (d'une personne ou d'un autre pays..) c'est pas top.
et surtout... s'enrichir.. mais pourquoi ?
 

Henri 28/09/2006 23:01

Je n'ai pas écris mon commentaire au premier degré, ce qui semble ne pas avoir été compris par tout le monde, car je viens de recevoir un courrier d'un de tes lecteurs qui est en colère, pourtant il me semblait que mes propos digne de la grande période stalinienne ne pouvait etre mis en doute ;-)
Alors donc je précise!
Je ne suis ni communiste, ni gauchiste, ni fasciste, mais libertarien! Pour comprendre ce qu'est un libertarien, voir ici

Nziem 29/09/2006 11:21

je crois que quand on a vu directement les conséquences d'agissements pareils, quand on l'a vécu.. on ne se pose pas la question de premier ou second degré.. ça va droit au coeur, c'est tout.Mais si tu as reçu un courrier, c'est que tu dois avoir toutes les explications. :-)

ally 28/09/2006 14:09

ce que jvoulais dire au départ et que j'ai oublié en lisant les commentaires plus haut, c'est : on n'arrive pas trés bien à lire le nom de l'auteur sur la couverture..tu pourrais me l'épeler, stiouplé!

Nziem 28/09/2006 14:33

voila .. j'ai mis le nom de l'auteur dans l'article :-)