La ballade d'Iza

Publié le par Nziem

De Magda SZABO

Dans sa maison de la Grande Plaine, Mme Szöcs attend qu'on vienne la chercher : son mari est en train de mourir. A l'hôpital, Vince ne la reconnaît pas, et sa dernière phrase est destinée à Iza, leur fille trop aimée. Une fois son père enterré, Iza emmène sa mère vivre avec elle dans on appartement de Budapest. Elle a tout décidé, fait le tri entre meubles et objets à garder et à abandonner, arrangé la chambre, sans demander à la vieille dame -qui pourra " enfin se reposer " -ni son avis ni ses envies. Peu à peu la fragile vieille dame se pétrifie de la non-existence qui lui est ainsi offerte, jusqu'au jour où elle décide de retourner dans son village...

Magda Szabo est considérée comme la grande dame des lettres hongroises. Traduite dans de nombreux pays, elle était peu connue en France avant que son roman, La Porte, obtienne le Prix Femina étranger 2003. Les Editions Viviane Hamy poursuivent leur travail de découverte de ce grand écrivain en donnant à lire une nouvelle traduction de son roman, La Ballade d'Iza.

Tout comme j'avais été conquise par Emerence, personnage principal de "la porte" du même auteur, les 3 personnages principaux de ce livres m'ont profondemment touchés. L'écriture, tout en pudeur et sensibilité est en grande partie responsable de toute l'émotion ressentie à la lecture de chacun des livres de Magda Szabo ; ainsi que la facilté avec laquelle l'auteur arrive à décrire les sentiments des personnages, a travers des mots simples mais intimes. Ce livre amène à réfléchir sur l'ambiguité des qualités ou des défauts des humains : Iza... la si parfaite Iza ou la trop égoiste Iza ? Magda Szabo a le mérite de ne pas apporter de réponse, pas de jugement, elle ne relate que des faits : contradictoires, ambigus, compliqués.. comme ils le sont dans toute nature humaine.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article