éveil

Publié le par Nath Ziem

Il y a un âge où les jeunes filles se laissent difficilement photographier

vers 12 , 13 ans elles grandissent tellement vite

que souvent elles se replient, se cachent, se cherchent..

Il y a tellement de sensibilité, de douceur, de questionnement, de fragilité, de fraîcheur...

un âge rempli  de contradictions, de contrates :

ça bouillonne d'inspiration de mon côté pour photographier.

Clémence a été un modèle parfait !

 

 

portraits

 

portraits

Publié dans portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F


oui, il émane de la fragilité ... Ce coté manque d'assurance est contradictoire avec l'assurance de la pose...



Répondre
C


J'adore le regard sur la seconde photo.


Jolies prises ;0)



Répondre
L


bravo ça doit aps être facile quand tu as un sujet qui doute et qui ne s'expose pas facilement, mais je trouve que tu as fait un travail superbe !



Répondre